LaLigue02

Les nouveaux Service Civique à la Ligue de l’Enseignement

lundi 27 mars 2017 par Emilie Raman-Beis

Le Service Civique et un engagement volontaire d’une durée de 6 à 12 mois.

L‘objectif de l’engagement de Service Civique est de proposer aux jeunes de 16 à 25 ans un nouveau cadre d’engagement, dans lequel ils pourront gagner en confiance en eux, en compétences, et prendre le temps de réfléchir à leur propre avenir, tant citoyen que professionnel.

Depuis le Mois de Février 2017, la Ligue de l’enseignement a accueilli 5 nouveaux volontaire en Service Civique, afin de nous aider dans nos missions et développer l’accès à la culture sur l’ensemble du Département.
Nous avons recueilli leur témoignage afin de mieux les connaitre.

- Présentez vous
Émeline : Je m’appelle Émeline, j’ai 18 ans et je suis chargé de la mission "Promotion de la Ligue 02 sur le territoire"
Manuel : Bonjour, je suis Manuel, j’ai 17ans et je suis sur la mission Lire et Faire Lire avec Ludivine.
Justine : Je m’appelle Justine, j’ai 20 ans et je travaille dans la mission contre les discriminations.
Touria : Bonjour, je m’appelle Touria, j’ai 22 ans, je suis en Service Civique depuis septembre 2016 et je fini en juin 2017, je me prépare à passer mon concours d’entrée pour devenir éducatrice spécialisée.
Justine : Je m’appelle Justine, j’ai 21 ans, ma mission consiste à accompagner et encadrer le public au sein de l’espace culturel La Cordonnerie de l’Hôpital de Prémontré
Sarah : Je m’appelle Sarah, j’ai 19 ans. Je suis également en Service Civique depuis février. Je fais de la médiation avec l’art et la culture, afin d’élargir les horizons des patients de la Cordonnerie.

- Pourquoi avez-vous décidé de vous engager en Service Civique ?
Émeline : J’ai décidé de m’engager en Service Civique car je cherchais à me rendre utile.
Manuel : J’ai pris une année sabbatique après avoir quitté le lycée, et je me suis tourné vers le Service Civique afin de me confronter à une première expérience professionnelle
Justine : J’ai déjà eu des problèmes avec la Discrimination, donc j’ai souhaité m’investir dans la Lutte contre celle-ci.
Touria : Parce que je compte devenir éducatrice spécialisée et cet engagement me permet d’acquérir de l’expérience, notamment avec un Public aussi divers.
Justine : A la suite de mon Bac j’ai souhaité découvrir ce domaine professionnel (monde du handicap).
Sarah : Parce que c’est une bonne opportunité, on nous permet de nous essayer à une activité sans expérience, ni diplôme dans ce domaine.

- Comment avez-vous entendu parler du Service Civique ?
Émeline : C’est la mission locale qui m’a dirigée vers le Service Civique.
Manuel : Dés que j’étais au lycée, je cherchais quoi faire car je savais déjà que je voulais partir, et c’est ma conseillère d’orientation qui m’a présenté le Service Civique.
Justine : Un ami m’avait déjà parlé du Service Civique, après quelques recherches sur Internet, j’ai trouvé le site internet et les annonces.
Touria : Grace à des proches et Internet, je suis tombée sur le Site du Service Civique et j’ai trouvé une mission qui me correspondait.
Justine : Suite à des recherches sur internet et des proches.
Sarah  : Par des amis et des proches.

- En quoi consiste votre mission ?
Émeline : Ma mission consiste à assister ma tutrice dans la gestion du site internet, intervenir sur des événements, la création de news-letter et faire connaitre la Ligue de l’enseignement par le biais d’internet.
Manuel : J’aide Ludivine sur le poste Lire et Faire Lire, comme envoyer des conventions, gérer des mails, des courriers, j’aide a l’organisation des formations, les inscriptions des bénévoles.
Justine : Je met en place des actions dans différents lieux pour lutter contre les harcèlements et les discriminations en soutien du responsable du secteur.
Touria : J’aide à l’encadrement et l’accompagnement des personnes qui viennent sur l’espace culturel de la cordonnerie de Prémontré (espace culturel accueillant des personnes hospitalisées qui viennent en sortie libre en après-midi) nous mettons en place des activités culturelles, nous montons des projets, en soutien à la coordinatrice de l’espace.
Justine  :A la Cordonnerie, nous faisons des peintures, des aquarelles avec les personnes. Nous sommes là pour aider et les accompagner sur le point culturel. Ils viennent librement dans l’après-midi et nous les accueillons.
Sarah : Dans cet espace culturel, nous apportons nos connaissances des techniques de l’Art et de la culture pour les transmettre au personnes.

- En quoi pensez vous que votre mission va vous aider dans votre parcours professionnel ?
Émeline : Ma mission va m’aider a choisir ma voix pour la suite de mon parcours professionnel.
Manuel : Je ne sais pas encore, car je n’ai pas décidé du parcours professionnel que je souhaite suivre, en tant que première expérience professionnelle, celle ci m’aidera surement à trouver ma voix.
Justine : Je ne sais pas encore.
Touria : cette mission va m’aider notamment pour obtenir mon concours d’Éducatrice spécialisée
Justine : C’étais pas forcément partie sur le domaine médical, mais le Service Civique m’a ouvert des portes sur des domaines que je n’aurais pas exploré seule.
Sarah :Cette mission m’a permise de découvrir un public vers lequel je ne me serai pas forcement tourné et pour la suite, c’est vers ce public que je m’orienterai.

- Quelles sont vos Attentes par rapport au Service Civique ?
Émeline : Mon attente par rapport au Service Civique est de trouver mon domaine professionnel.
Manuel : J’attends qu’il m’aide déjà financièrement dans l’élaboration de mes futurs projets qui reste a définir, et une première expérience professionnelle à faire valoir sur mon C.V
Justine : J’attends que le Service Civique m’offre une expérience en plus.
Touria : Je ne m’attendais à rien de spécial, mais au final je suis très satisfaite, car ça m’a confirmé dans mon choix de future carrière et que je suis capable d’affronter certaines situations difficiles en rapport avec cette profession.
Justine : Je ne sais pas encore quoi faire de ma vie niveau carrière professionnelle, du coup j’attendais de mon Service Civique qu’il m’aide à trouver ma voie.
Sarah : j’attends d’abord d’acquérir de l’expérience dans l’animation grâce à ce Service Civique, et pouvoir obtenir mon BAFA grâce à la Ligue de l’Enseignement.

- Que souhaitez-vous faire à la suite de votre Service Civique ?
Émeline : Je ne sais pas.
Manuel : Je ne sais pas encore, pour l’instant le secteur Associatif me plaît, pourquoi pas ensuite continuer dans cette voix.
Justine : Je ne sais pas encore.
Touria : Je voudrais obtenir mon entrée en formation dans le but de devenir Éducatrice Spécialisée.
Justine : Je souhaite reprendre mes études, passer mes concours d’infirmière ou d’Éducatrice spécialisée ou alors faire un BTS dans le management.
Sarah : Je souhaite intégrer une formation BP JEPS (Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport) dans l’animation sportive auprès d’un public de personnes en situation de handicap.

En 2016, la Ligue de l’Enseignement aura accueilli plus de 5 200 Volontaires, confirmant ainsi son engagement important dans la mise en œuvre d’un « Service Civique universel ».